«

»

juil 30

Le match LinkedIn-Viadeo : Viadeo en constante progression et avantage LinkedIn !

Match Viadeo-LinkedIn

Dans le marché des réseaux sociaux professionnels, LinkedIn et Viadeo sortent du lot en France même si Google+ voire Facebook ont quelques fonctions intéressantes qu’il ne faudrait pas occulter tant pour l’internaute ou l’entreprise pour sa visibilité que du côté du recruteur. Twitter s’inscrit en complément notamment pour relayer des offres d’emplois avec un lien raccourci pointant vers le site ou le média social où la fiche de poste est décrite.

Le modèle économique de Viadeo et de LinkedIn est basé sur des revenus issus des abonnements (comptes Premium), de la publicité et d’offres de recrutement. Ainsi LinkedIn distingue les comptes Job Seaker pour les personnes en recherche d’emploi, Talent pour les recruteurs, Sales pour les commerciaux.

Comme tout logiciel aux fonctionnalités étendues de type Word ou Excel, on n’utilise usuellement qu’une infime partie de l’ensemble des possibilités.

Les présentations des profils diffèrent un peu. Ce tableau récapitule les principales différences entre les deux outils qui sont proches. La différence tient plus aux membres inscrits et leurs profils et à leur dynamique en particulier sur les forums de discussion.

Tableau comparatif Viadeo-LinkedIn

*Des détails pour les tarifs de LinkedIn figurent ici.

Tableau comparatif Viadeo-LinkedIn - suite

Paramétrage du profil sur Viadeo
Figure 1 – Paramétrage de la confidentialité sur Viadeo

L’abonnement à LinkedIn est cher mais ce réseau social est moins bridé en version gratuite que Viadeo. En revanche publier des offres d’emploi est moins onéreux que sur Viadeo.

On dénombre environ 4 millions de comptes LinkedIn francophones et de même pour Viadeo. Or, il existe de nombreux comptes fossiles, par exemple une personne inscrite sur un des outils change d’entreprise et ouvre un autre compte délaissant le précédent. Pourtant il est possible avec les deux outils de rentrer une adresse mél principale et des adresses secondaires. En outre, lors du rachat du carnet d’adresses Unyk par Viadeo, les inscrits sur Unyk ont automatiquement basculé sur Viadeo générant du même coup des doublons.

Il serait intéressant de connaître le nombre d’utilisateurs de LinkedIn seulement, de Viadeo uniquement et l’intersection des bi-utilisateurs, ainsi que les nombres moyens de contacts, le taux d’abonnements payants.

Il semblerait que depuis fin 2012 LinkedIn ait pris l’avantage en France. Mais Viadeo fait le forcing pour revenir dans la course. Ainsi Viadeo a conclu un partenariat avec les Chambres de Commerce et d’Industrie de nature à booster le service auprès des PME. Auparavant c’était via une coopération avec l’Apec que LinkedIn puis Viadeo s’étaient distingués. Les rajouts fonctionnels se succèdent, souvent Viadeo dans le rôle du suiveur. Les fonctionnalités des plateformes restent très proches, le facteur différenciant étant la capacité à drainer des internautes et des entreprises et à les inciter à publier des données conférant de la valeur à l’outil.

Ces outils sont en évolution permanente. Notons une certaine rationalisation des fonctions disponibles comme observé chez Google, Yahoo ou Facebook où rachats d’entreprises, simplifications et uniformisations se succèdent. Par exemple, les sondages sur LinkedIn (LinkedIn Polls) ont été arrêtés le 30 juin 2013 et les applications disponibles ont été ventilées dans les fonctions de l’outil.

Des fonctionnalités ont tendance à se standardiser sur les différents réseaux sociaux. Par exemple il est possible de suivre des personnes comme on le fait sur Facebook, par exemple Jacques Attali suivi par 43 920 personnes sur LinkedIn.

A titre personnel, mon profil sur LinkedIn est en anglais par goût pour l’international et pouvoir être à l’affût d’opportunités sur la côte ouest américaine et je reçois beaucoup de sollicitations avec Viadeo par des personnes qui souhaitent me vendre des services, des prestations de conseils pour mon employeur et souvent pas en adéquation avec mes besoins. On constate moins de participation sur les forums Viadeo qui sont plus commerciaux et publicitaires que pour le partage, ce qui est dommage. Les forums semblent plus actifs sur LinkedIn avec des commentaires souvent pertinents.

Globalement LinkedIn reste plus connoté CSP+ alors que l’on trouve davantage de jeunes diplômés et une plus large variété de profils sur Viadeo. Dans les deux cas, beaucoup de sollicitations de contacts sont faites automatiquement et aveuglément à l’ensemble de son carnet d’adresses sans motif ou sans personnalisation, ce qui donne un moins bon taux de retour et freine l’envie de rentrer en relation.

LinkedIn me paraît plus opérationnel avec les recommandations bien visibles, les offres d’emploi dans son réseau même si Viadeo propose la même fonction. En s’appuyant sur un contact, il est plus facile de répondre à une offre susceptible d’être intéressante.

Les offres d'emplois sur LinkedIn relatives à son réseau
Figure 2 – Les offres d’emploi chez les entreprises de son réseau sur LinkedIn

Notons que la recherche de postes multicritères avec des mots clés est bien faite sur Viadeo.

Une astuce conseillée pour tirer profit d’une présence sur les réseaux sociaux professionnels et faire jouer la complémentarité vie physique et vie virtuelle : déjeuner avec un membre de son réseau, principalement ce que l’on appelle les « liens faibles », une ou deux fois chaque semaine. Cela constitue une bonne recette pour développer des synergies. C’est une discipline qu’il convient de s’imposer avec des relations de confiance qui s’inscrivent dans la durée.

En conclusion, pour effectuer une veille, la formule gratuite convient pour LinkedIn, elle demeure assez limitée pour Viadeo. En recherche active ou si l’on endosse une fonction de recrutement ou RH, la souscription à une formule payante devient impérative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>