«

»

Mai 10

Infographie sur les utilisateurs de LinkedIn, oui mais…

Voici une infographie réalisée par Powerformula.net qui donne des statistiques intéressantes
sur les utilisateurs de LinkedIn
. Ces statistiques méritent toutefois d’être analysées plus avant.

18 % sont des abonnés premium, ce qui semble un chiffre un peu élevé. On s’attend plutôt à un quelque chose de l’ordre de 5 %.
55,1 % des utilisateurs ont moins de 500 contacts directs. Et 25,2 %
entre 500 et 999. Ce qui laisse près de 20 % des utilisateurs avec plus de 1 000 contacts…
33,1 % des utilisateurs sont membres de 1 à 9 groupes. Et 16,2 % sont membres
de plus de 50 !

Ce qui ressort de ces chiffres est qu’une grande partie des utilisateurs préfèrent le quantitatif au qualitatif. Pour ma part, inscrit en 2006, j’ai mis 7 ans à atteindre le cap des 500 contacts directs.

11,8 % des utilisateurs passent plus de 8 h par semaine. Il serait intéressant de connaître le pourcentage chez les recruteurs et auprès de ceux qui sont à l’affût d’opportunités spécifiques.
Les fonctions jugées les plus utiles sont : qui a consulté son profil (sachant que certains utilisateurs peuvent consulter les profils en étant masqués tout comme on peut cacher son numéro de téléphone en appelant), les suggestions de contacts, les messages directs de ses contacts de premier niveau (cannibalisant de fait la messagerie mais avec un niveau de spam moindre), les fonctions avancées de recherche de personnes, la participation à des groupes de discussion.

Sur une échelle de 1 à 5, 36,2 % notent 5 (extrêmement important) LinkedIn pour accroître son réseau, développer son activité ou aider à trouver un job.
Les autres réseaux sociaux utilisés pour accroître son réseau professionnel ou trouver un job sont par ordre décroissant Facebook (ce qui s’explique avant tout par les 1,2 milliard de comptes), Twitter (qui peut être couplé à LinkedIn pour les partages de nouvelles), Google+ et YouTube.

Il serait intéressant de connaître la taille de l’échantillon de l’étude et savoir si les profils sont représentatifs car certains résultats sont surprenants dans le sens où LinkedIn est vraiment incontournable côté pro.

On peut toutefois penser que l’étude (dont on aimerait connaître la taille et la représentativité de l’échantillon) porte sur des utilisateurs américains avec un niveau dans les usages plus avancé car la société qui a réalisé l’étude est basée dans l’Etat du Wisconsin. Il suffit simplement de se rendre sur le site Powerformula.net et de regarder la rubrique Contact. Comme quoi, même si une infographie est séduisante, il n’en demeure pas moins utile de regarder quelques minutes qui se cache dessous et ce au-delà du buzz réalisé grâce au côté visuel de la chose.

Infographie LinkedIn en 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *