«

»

Déc 18

Pourquoi s’inscrire sur les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux prolifèrent. Souvent, les positionnements des outils diffèrent même si des fonctionnalités sont largement communes avec comme pivot l’identité de l’internaute, son carnet d’adresses et des fonctions de messagerie internes au service. Le processus d’inscription sur chaque réseau social est contraignant avec, dans la majorité des cas, la nécessité de resaisir ses informations nominatives, réinviter ses connaissances même si de nombreux outils permettent de récupérer ses contacts en provenance de plusieurs messageries après identification et authentification (Gmail, Hotmail, Yahoo, etc.). Toutefois, une tendance est l’ouverture avec Facebook Connect par exemple. Les contacts sont néanmoins différents selon l’objectif du réseau social. Aussi on peut se demander quelle stratégie adopter et s’il est préférable d’être inscrit sur un ou plusieurs réseaux sociaux sachant que le facteur temps que l’on peut consacrer à chaque outil est important.

À titre personnel, je suis inscrit sur LinkedIn et Viadeo et m’en sert à des fins professionnelles. Je suis également sur Facebook et sur Plaxo, plus pour examiner certaines fonctionnalités de ces outils. J’y suis plus par curiosité, pour voir les concepts développés et observer socialement les interactions permises. Enfin je suis sur copainsdavant ce qui m’a permis de retrouver et d’être retrouvé par des copains d’enfance.

Etre sur un réseau social permet de garder le contact avec ses amis et connaissances et entretenir des interactions. Ceci est d’autant plus utile que ses contacts changent (nouvelle affectation professionnelle, déménagement y compris à l’international, mariage et modification du nom).

S’inscrire sur les réseaux selon le principe du « premier arrivé, seul servi » contribue à gérer son identité numérique, à être le premier sur le réseau social avant l’arrivée d’un homonyme éventuel qui viendrait brouiller son image numérique. Cela permet d’occuper le terrain sur Internet et aussi de limiter les risques d’usurpation d’identité. Par exemple, on dénombre pas moins de 150 Bill Gates sur Facebook mais aucun n’est le vrai.

Aussi on peut également s’inscrire sur Xing, 6nergies, MySpace, Netlog, etc. selon sa curiosité ou ses objectifs.

Enfin, une vigilance particulière s’impose : ne pas répondre aveuglement « oui » à toutes les demandes de mise en relation et vérifier préalablement la véritable identité de l’internaute souhaitant rejoindre vos contacts par exemple en utilisant un média complémentaire comme le téléphone.

df-) 18 décembre 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.