«

»

Nov 03

Les 12 erreurs à éviter pour réussir votre référencement

Google vous ignore ? Pourtant, vous publiez du contenu toutes les semaines, voire tous les jours ? Le problème ? Publier souvent ne sert à rien si vous ne faites pas la promotion de vos articles. Pour que Google devienne accro à votre contenu, il convient d’éviter de nombreux pièges et de suivre des règles bien précises et qui sont pérennes indépendamment des évolutions de l’algorithme même de Google. Voici les 12 erreurs qu’il faut absolument éviter pour réussir son référencement naturel !

Référencement et Google

  1. Publier du contenu de faible qualité ou dupliqué

C’est la différence entre publier souvent et publier des articles de qualité. Etre capable de faire les deux est un idéal complexe à atteindre ! Honnêtement, un article de qualité prend du temps et en faire un par jour me paraît très compliqué ! Je n’en suis personnellement pas capable ! Sans compter que publier des articles, ce n’est pas suffisant, vous devez aussi les promouvoir (par mél, sur les réseaux sociaux, contacter des blogs qui pourraient être intéressés,…).

 

Pire encore, si vous publiez du contenu déjà publié ailleurs, vous générez du contenu dupliqué, et cela déplaît fortement à Google ! Attention, vous pouvez aussi avoir du contenu dupliqué en interne. Cela arrive très souvent avec des CMS comme WordPress, un article pourra par exemple être accessible depuis plusieurs URL :

  • avec un tag (exemple.com/tag/mon-article),
  • une catégorie (exemple.com/categorie/mon-article)
  • ou directement depuis son URL (exemple.com/mon-article)

 

  1. Se dire que les backlinks c’est « has been »

Si vous pensez que les liens entrants ne servent plus à rien… Révisez immédiatement votre jugement car cela reste le critère N°1 pour votre référencement. Si vous n’avez pas de liens, vous pouvez oublier les premières positions. Ce n’est pas moi qui le dis, toutes les études réalisées en 2016 sur le sujet le prouvent. Alors oui, vous pourrez probablement atteindre les premières positions sans backlink sur des mots-clés sans aucune concurrence mais cela s’arrête là.

 

Pour en trouver, je vous conseille ce guide complet sur les backlinks que j’ai rédigé.

 

  1. Ne pas optimiser les mots-clés utilisés

Autant le dire tout de suite, si vous écrivez des articles sans chercher à voir quels sont les mots-clés liés à la thématique ciblée, vous passez à côté de la majorité de votre trafic potentiel… Je vous aurai bien dit d’utiliser l’outil de Google pour trouver des mots clés, mais son utilisation est devenue de plus en plus limitée si vous n’êtes pas un client de Google AdWords… Toutefois quelques outils pour trouver des idées de mots-clés existent :

  • https://ubersuggest.io/: gratuit et permettant d’obtenir des mots clés en provenance de Google Suggest. Simple et efficace
  • https://insight.yooda.com/: mon outil préféré sur le marché français, il est payant mais vous pouvez créer un compte gratuitement pour avoir accès à une partie des fonctionnalités. A tester absolument (surtout la partie benchmark qui permet d’analyser ses concurrents pour trouver leurs mots-clés)
  • http://keywordshitterpro.com/: vous choisissez la source, la langue, vous donnez un ou plusieurs mots-clés et vous allez obtenir un ensemble de mots-clés gratuitement !

 

  1. Sur-optimiser vos pages

Choisir et insérer les bons mots-clés dans vos articles est capital. En revanche, cela ne veut pas dire que vous devez en mettre partout et répéter sans cesse les mêmes mots-clés. Cette pratique fonctionnait voici quelques années mais aujourd’hui, vous allez simplement attirer les foudres de Google et de son filtre Panda conçu spécialement pour détecter les contenus de faible qualité et sur-optimisés.

 

Pensez toujours à vos lecteurs en priorité ! Si votre contenu n’est pas agréable à lire, que vous soyez bien positionnés ou non ne changera rien…

 

  1. Avoir un temps de chargement élevé

C’est un point qui est très souvent ignoré par les blogueurs/webmestres et il est pourtant crucial. Non seulement, des études montrent une corrélation entre le temps de chargement et le positionnement dans Google mais en plus cela influence énormément votre taux de rebond. Voici une statistique parlante : 40 % des internautes quittent un site Internet si la page met plus de 3 secondes à s’afficher… Reconnaissez que cela serait dommage de passer à côté de tout ce trafic simplement parce que l’on a un site un peu trop lent…

 

Pour mesurer votre temps de chargement, vous pouvez passer par https://tools.pingdom.com/

 

Si vous utilisez WordPress, je vous recommande vivement d’utiliser wpRocket, il est payant mais à lui seul il va radicalement changer les performances de votre site et en plus il est simple à configurer.

 

  1. Négliger le maillage interne

Le principe du maillage interne est assez simple mais il peut vite devenir complexe si l’on veut aller au bout de la démarche. En gros, il s’agit de faire des liens entre vos articles pour augmenter le positionnement de certaines de vos pages. Cette technique est particulièrement efficace quand vous avez plusieurs articles qui traitent d’une même thématique et que vous voulez en mettre un en avant. Je vous conseille d’aller jeter un oeil à cet article pour aller plus loin sur ce point :  http://www.seomix.fr/structure-en-silo-dans-wordpress/

 

  1. Oublier les attributs ALT sur vos images

On en parle souvent et pourtant, beaucoup de personnes ignorent encore ce point. Il vous suffit de remplir l’attribut alt sur toutes les images que vous placez dans vos articles. C’est simple et cela permet de placer des mots-clés alternatifs qui ne sont pas toujours faciles à mettre dans vos articles. Mieux encore, vous pouvez y placer des mots-clés contenant des fautes d’orthographe 🙂 Pourquoi ? Parce que de nombreuses recherches sont mal orthographiées et ce n’est pas terrible d’insérer volontairement dans le contenu de vos articles des mots mal écrits… Grâce à l’attribut alt, ces « fautes » passeront inaperçues et vous permettront d’attirer du trafic supplémentaire

 

  1. Ne pas prendre le temps de rédiger vos « méta description »

Vos métas descriptions n’ont pas d’impacts directs sur votre référencement et pourtant, elles sont très importantes. N’oubliez pas qu’elles sont affichées dans les résultats de Google. Si elles ne sont pas remplies, Google affichera parfois du contenu qui n’est pas du tout pertinent et vous perdrez de nombreux visiteurs qui préféreront aller voir ailleurs.

 

  1. Ne pas structurer correctement votre contenu

C’est la base ! Quand vous écrivez un article, vous devez le structurer correctement. Ce point est valable aussi bien pour plaire à Google que pour plaire à vos visiteurs. Utilisez des titres, des sous-titres, des listes à puces, du gras, des images, … Il faut que vos articles respirent !

 

  1. Avoir trop d’erreurs 404

Dans la vie d’un site, vous aurez régulièrement des liens qui ne fonctionnent plus soit par ce que vous mentionnez un article qui n’existe plus soit parce que vous avez supprimé du contenu sur votre site. C’est tout à fait normal. Ce qui l’est moins, c’est de ne pas les corriger. Ces erreurs sont désagréables pour vos visiteurs et elles envoient un mauvais signal à Google.

En plus, ces erreurs sont très simples à trouver:

  • pour les erreurs internes, il vous suffit d’aller consulter l’outil « Google Search Console » pour obtenir la liste des erreurs.
  • pour les erreurs externes, vous pouvez utiliser l’outil gratuit http://www.brokenlinkcheck.com/

 

  1. Ne pas optimiser ses URL

Ce n’est pas le point le plus important de cette liste mais il peut quand même vous apporter un plus pour votre référencement. Vos URL doivent être courtes et descriptives.

 

En gros, si vous avez un article qui parle d’une recette de fondant au chocolat, n’utilisez par une URL du type « monsite.com/?p=4352 », évitez aussi les URL trop longues comme « monsite.com/recette/gateau/chocolat/super-recette-de-gateau-fondant-au-chocolat-facile-a-realiser-a-pas-cher-en-5-minutes ». L’idéal serait d’utiliser une URL simple et descriptive « monsite.com/recette-fondant-chocolat ». C’est plus parlant aussi bien pour Google que pour les visiteurs et les liens qui seront faits vers votre page seront plus efficaces.

 

  1. Ne pas avoir de version mobile

Dernier point et non des moindres, la compatibilité avec les mobiles. En sachant que depuis fin 2015 le trafic mobile et plus important que celui sur PC, avoir une version mobile de son site est donc une obligation. Votre site doit être pensé pour les mobiles et être responsive.

 

Bien sûr, Google prend déjà ce facteur en compte et il va avoir une importance grandissante à l’avenir. Si vous voulez vraiment plaire à Google vous pouvez vous mettre au format AMP. C’est un format spécifique des sites Internet pour les versions mobiles leur permettant de se charger plus rapidement.

 

C’est l’heure de bosser !

Avec tous ces éléments, vous disposez d’une feuille de route pour rénover votre site pour qu’il soit mieux référencé et draîne par conséquent plus de visiteurs ! Obtenir les faveurs de Google, ce n’est pas simple mais en évitant de faire toutes ces erreurs, vous devriez rapidement voir des améliorations significatives. De nombreux points décrits ici mériteraient d’y dédier un article complet et je vous encourage à creuser chacun des points. Ces erreurs courantes pour son référencement sont faciles à éviter. Il ne vous reste plus qu’à bosser !

 

En complément, n’hésitez pas non plus à consulter cet article sur le blog Nature digitale qui regroupe l’avis de 22 experts en SEO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *