«

»

Jan 18

L’année numérique 2013 – Les 3 Internet : calcul, objets et personnes

Année numérique 2013, les 3 Internet

Brève rétrospective sur les moments forts de 2012

En 2012, nous avons vécu une année numérique particulièrement intense (citons la fermeture du site de téléchargement MegaUpload le 19 janvier, l’annonce du rachat d’Instagram par Facebook le 9 avril peu avant son entrée en Bourse, l’arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile qui a rebattu les cartes et conduit les trois opérateurs a contre-attaquer souvent avec leurs marques « low cost », le rôle des réseaux sociaux dans la présidentielle française avec le hashtag #RadioLondres divulguant les premières estimations des résultats, la première condamnation d’un internaute par Hadopi, le mouvement les Pigeons (#geonpis) par quelques dirigeants de start-up qui 8 jours après son lancement a vu une délégation reçue à Bercy, l’arrivée du Knowledge Graph chez Google pour avoir une réponse unique à une requête formulée sur le moteur de recherche dans un esprit proche de celui de Wolfram Alpha, de plus en plus de personnes publiques sur Twitter (le pape @Pontifex et aussi @Pontifex_fr), le tweet de B. Obama « Four more years » qui a été retweeté des milliers de fois constituant un nouveau record pour l’outil, l’échec du sommet de Dubaï de l’UIT pour la gouvernance d’Internet, la libéralisation des noms de domaine par l’ICANN, la prise de conscience de l’importance de l’Internet des objets, le décollage du Big Data élu par ailleurs mot numérique de l’année 2012).

2013 : convergence de l’Internet du calcul, l’Internet des objets et l’Internet des personnes

En 2013, nous allons vivre une poursuite de ces tendances avec en particulier des liens de plus en plus forts entre l’Internet du calcul (algorithmes prédictifs tels que ceux utilisés par Criteo ou dans le Big Data), l’Internet des objets (avec de nombreux capteurs) et l’Internet des personnes (réseaux sociaux générant à présent une consommation collaborative tout en ayant une professionnalisation du métier de Community manager). En outre, comme indiqué par Chris Anderson dans son dernier opus Makers, nous allons voir une série d’usages insoupçonnés liés à l’impression en 3D.

Pour les réseaux sociaux qui s’ancrent durablement dans la société et l’entreprise, nous allons observer à la fois une convergence des fonctionnalités proposées sur les différents outils  (Facebook, Google+, Twitter),  toujours dans une logique de captation et de fidélisation de l’audience et en même temps le développement de réseaux sociaux de niche particulièrement ciblés. La télévision connectée qui est apparue en France début 2012 va permettre de nouvelles consommations de services en lien avec les réseaux sociaux et l’interactivité, sources de nouvelles de recette. Le téléachat sera connoté très Web 0.0. parallèlement, la hausse de la valeur des données personnelles des réseaux sociaux se vérifiera avec le raffinement des données publiées.

Des usages tous azimuts

Parmi les tendances, nous verrons la généralisation des capteurs embarqués, pas simplement les lunettes pour la réalité augmentée de Google mais dans les vêtements (pour les sportifs pour le partage des performances sportives au-delà des simples applications qui existent sur les smartphones). Gartner estime le marché du vêtement intelligent à 10 milliards de dollars en 2016. Le paiement NFC avec un haut niveau de sécurité conciliée avec une bonne ergonomie sera également théâtre de nouvelles applications (on songe à Syméos par exemple). Les technologies de reconnaissance d’image auront une utilité pour la mobilité notamment les loisirs.

La 4G va poursuivre ses tests dans plusieurs grandes villes françaises avec Orange – qui ne s’appellera plus France Télécom en 2013 – en première ligne.

En entreprise, le ByOD (Bring Your Own Device), comme les réseaux sociaux dans l’entreprise, ne constitue pas une mode mais un phénomène durable. Même s’il ne permet pas toujours une baisse des coûts et génère une complexité pour la Direction du Système d’Information avec des questions de sécurité et d’interopérabilité avec les applications du SI, il constitue un atout pour séduire la génération Y. Le management espère plus de réactivité et de productivité de ses équipes et le droit à la déconnexion sera à définir par chacun par rapport à la redéfinition des frontières vie professionnelle et vie personnelle. Des pans entiers d’entreprises vont s’engager dans la rédaction de chartes d’usages des nouveaux outils numériques avec les salariés eux-mêmes et les partenaires sociaux.

On peut imaginer une domotique commandée par smartphone qui joue au quotidien de plus en plus le rôle de télécommande notamment pour le confort personnel. Une tendance est aussi, après celle du Personal branding, celle du Quantified Self. De nombreux capteurs servent à chaque citoyen à se connaître et s’optimiser.

Microsoft, dont le succès de SharePoint s’ancre durablement, va jouer une carte importante en tentant de faire décoller Windows 8 sur les mobiles derrière Android et iOS. Il ne pourra pour 2013 que commencer à glaner quelques parts de marché.

Free a fait timidement pression sur Google en ce début d’année. Les tensions vont se multiplier entre les FAI et les acteurs en bout de chaîne pour le partage du gâteau numérique.

On va assister de plus en plus à des projets agiles, avec l’essor du bêta-testing. Du fait de la concurrence particulièrement vive, il sera de plus en plus tentant, non de lancer des versions bêta mais des versions alpha en avance de phase pour profiter de l’intelligence de la multitude et sur des territoires donnés avant de les généraliser sur des pays entiers. Le corollaire sera le nécessaire développement et l’animation de communautés de bêta-testeurs.

Une sécurité de plus en plus présente

Après l’essor du cloud, le ByOD va devenir la norme, la standardisation du parc l’exception, sachant que les failles des smartphones sont supérieures à celles des PC et, qui plus est, les smartphones sont moins protégés (mots de passe, anti-virus, anti-spyware, etc.) et faciles à voler dans la vie physique.

En matière de géopolitique, le cyberespionnage et les cyberattaques téléguidés par des États vont avoir pour conséquence l’évolution du rôle de l’hacktivisme, le développement d’outils de surveillance « légale » (DPI) selon les gouvernements et la multiplication des attaques cybercriminelles contre les services cloud. Le programme malveillant Flame est passé inaperçu pendant plusieurs mois et préfigure ce qui pourrait se passer à l’avenir.

Pour finir, quelques projections

Côté statistiques, fin 2013, Facebook connaîtra une progression plus faible avec 1,15 milliard de comptes mais un revenu généré par facebooknaute en nette hausse, Twitter  dénombrera 750 millions de compte, LinkedIn, 240 et Foursquare, 50. La montée en puissance de Tumblr en Europe reste l’inconnue, l’outil devrait néanmoins rester une exception aux États-Unis. Sans faire de bruit, Amazon va continuer à tisser sa toile de là à concurrencer dès 2014 les enseignes pour le livrement de courses à domicile.

Les tablettes vont poursuivre leur succès alors que les liseuses et PC vont souffrir. Nous devrions franchir le cap des 3 milliards d’internautes dans le monde avec plus de 78 % d’internautes connectés à domicile en France, plus de 60 % des Français utiliseront Internet depuis leur mobile ou leur tablette. La croissance du e-commerce se situera en France entre 15 et 19 %. Enfin, selon l’AFNIC, 2,8 millions de noms de domaine en .fr seront recensés fin 2013.

En matière d’acteurs des TIC, le Sud-Coréen Samsung Electronics va consolider sa première place en dépassant les 150 milliards de dollars de chiffre d’affaires alors qu’Apple devrait devenir son dauphin même si un ralentissement de l’innovation est possible côté Cupertino, l’ère post-Steve Jobs n’est pas facile à gérer. Un chiffre amène à réfléchir même si l’inconnu réside dans son aspect qualitatif. Selon Challenges du 17 janvier 2013, le groupe Samsung, dans son ensemble il est vrai, aurait déposé 5 081 brevets en 2012 contre 1 126 pour Apple.

Qu’en pensez-vous et que voyez-vous arriver en 2013 ?

4 Commentaires

3 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. David Fayon

    @Pavlevski,

    Pour Facebook je jouerai la prudence ou à titre spéculatif en cas de fort repli. Apple par exemple qui avait atteint 700 dollars est revenu en 4 mois à 500.
    En revanche Samsung Electronics me paraît avec plus de potentiel, mais l’entreprise est Sud-Coréenne. Il convient d’avoir ses propres critères de sélection y compris éthiques.

    @Eric de Montigny,

    Le Green IT reste plus que jamais d’actualité et est transverse aux 3 Internet.

  2. Palevski

    Bonsoir David,
    Merci pour ce billet.
    C’est toujours aussi intéressant.
    Nous faudra-t-il acheter du Facebook ?
    Christophe

  3. Eric de Montigny

    Belle mise en perspective.
    2013 ne sera donc pas encore l’année du numérique vert ?

  4. Denis Failly

    Merci David pour ce tout d’horizon assez complet
    Denis

  1. L’année numérique 2013 – Les 3 Internet : calcul, objets et personnes » David Fayon | Infos numériques | Scoop.it

    […] En 2012, nous avons vécu une année numérique particulièrement intense (citons la fermeture du site de téléchargement MegaUpload le 19 janvier, l’annonce du rachat d’Instagram par Facebook le 9 avril peu avant son entrée en Bourse, l’arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile qui a rebattu les cartes et conduit les trois opérateurs a contre-attaquer souvent avec leurs marques « low cost »  […]

  2. L’année numérique 2013 – Les 3 Internet : calcul, objets et personnes » David Fayon | Makers et éducation | Scoop.it

    […] L’année numérique 2013 – Les 3 Internet : calcul, objets et personnes – http://t.co/LGfKZaeW par @fayon via @hillairepatrice  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *