Election du mot numérique 2021, allez-y en courant !

Le pourquoi du mot numérique

La 12e édition de l’élection du mot numérique est ouverte. Ce mot est le reflet d’une tendance structurante ou de ce qui a marqué l’année. Souvent le mot apparaît dans les dictionnaires (Petit Larousse et Petit Robert) peu après. Les précédents lauréats (avec souvent des équivalents français qui ont suivi) sont :

– Webinaire en 2020
Fake news (infox) en 2019
– Cryptomonnaie en 2018
– Intelligence artificielle en 2017
– Blockchain en 2016
– Ubériser en 2015
– Selfie en 2014
Responsive design en 2013
– Big data en 2012
– Cloud computing en 2011
– Community manager en 2010

Election du mot numérique 2021

Les mots numériques nominés pour 2021

L’année 2021 a consacré les modes hybrides et le phygital (dauphin du mot numérique 2019, infox) avec une accélération de la transformation digitale notamment pour la vente de produits dans une logique omnicanale. Des activités sont télétravaillables ou non. Le traçage numérique peut s’opérer ou non avec de plus en plus de QR code, le Pass Sanitaire, etc. Les réseaux sociaux ont été au cœur avec la déplateformisation du président Trump peu avant la fin de son mandat, d’abord commencé sur Twitter avant de se poursuivre sur Facebook et d’autres outils. D’autres personnes ont été concernées comme l’ex-député LREM et docteur, Son Forget en France. Le terrain continue d’être favorable aux start-up avec davantage de licornes en Europe à commencer par le Royaume-Uni qui a franchi le cap des 100. La sobriété numérique est de mise avec notamment l’allongement de la vie des produits numériques, le recyclage ou reconditionnement, la deuxième vie des équipements, etc. Le numérique étant transverse et concernant tous les domaines de la société, 9 mots dans divers registres sont nominés.

Vous êtes appelés à vous prononcer parmi les termes suivants nominés (et à faire voter pour une plus grande représentativité). Vous pouvez aussi proposer un autre terme ne figurant pas dans la liste. Notons que les acronymes (de type MOOC, 5G) ne sont en revanche pas autorisés :

Dataviz (visualisation de données) : visualisation de données mise en forme (cartographie, jeux de couleur, infographie, etc.) grâce aux outils numériques pour rendre les informations accessibles. Elle permet de déchiffrer les informations contenues dans les données pour donner des tendances, aider à la décision.

Déplateformisation : fait pour un internaute de ne plus être présent sur une plateforme. Celle-ci peut être volontaire (désinscription de la plateforme en supprimant par exemple son compte, sur Facebook, Amazon en optant ou non pour une solution alternative souvent moins centralisatrice des données par exemple lorsque les CGU évoluent) ou involontaire (compte de l’utilisateur suspendu ou banni). Dans ce cas, elle est subie et résulte d’un traitement humain ou algorithmique.

Licornable : se dit d’une start-up qui a le potentiel de devenir une licorne (entreprise dont la valeur est estimée à au moins un milliard d’euros ou de dollars).

Métavers (de l’anglais meta (au-delà) et universe (univers)) : univers virtuel en 3D dans lequel une personne peut interagir avec d’autres personnes. Ce peut être des mondes virtuels et persistants connectés à Internet via la réalité augmentée.

Scale-up : start-up en forte croissance ayant un potentiel de réussite fort et un impact sur la société en matière d’usages, d’économie et d’emplois.

Sobriété numérique : démarche qui vise à réduire l’impact environnemental du numérique notamment en modérant ses usages ou les optimisant ou en consommant et produisant (éco-conception, choix d’autres matériaux) différemment.

Télétravaillable : se dit d’une activité qui peut être télétravailler (travailler à distance). Ceci concerne davantage les emplois tertiaires ou ce qui peut se réaliser à l’aide d’un PC, d’une tablette, d’un smartphone avec par exemple l’usage d’outils bureautiques ou de visioconférence.

Tokenisation (jetonisation) : au cœur de la blockchain et des cryptoactifs ou crypto-monnaies, les tokens (et en particulier les NFT, token non fongible) constituent un objet qui a une valeur. Ils constituent une révolution pour l’économie avec la disruption induite par la technologie blockchain.

Traçage numérique (tracking) : technique employée pour suivre le déplacement d’une personne, d’une population ou d’un objet. Dans le cadre du suivi de la pandémie du Covid19 avec l’application TousAntiCovid, des informations permettent de connaître les cas contact. La frontière est parfois mince avec la protection de la vie privée. Il existe différentes techniques pour le traçage numérique : GPS, bluetooth, carte bancaire ou de transport, vidéosurveillance, bracelet électronique, reconnaissance biométrique, etc.

Autre : que proposez-vous ?

Un vote omnicanal

Les votes sont ouverts jusqu’au 31 décembre 2021. Le lauréat sera annoncé début janvier.

Vous pouvez voter :
– par mél à : mot (@) davidfayon.fr
– par tweet (hashtag #motn21)
– en laissant un commentaire à la suite de ce billet
via l’outil Sondageonline [attention : jusqu’au 31/10 dans ce cas]
via le formulaire du site
– par SMS ou WhatsApp
– sur Facebook sur la page Facebook du site
– sur LinkedIn
pour être informé des résultats en avant-première.

2 Commentaires

  1. Je voterais sans hésiter pour « Sobriété numérique » mais ce n’est pas Un mot.

    • massit-follea sur 30 septembre 2021 à 13 h 42 min
    • Répondre

    je vote pour « metavers »
    vus les paquets de dollars investis par les GAFAM, il faut que le grand public sache de quoi il retourne !
    bonne continuation
    amicalement
    F Massit-Folléa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.