«

»

Déc 04

Réseaux sociaux sur Internet, l’effervescence

Il ne se passe pas une semaine sans nouveauté ou annonce sur les réseaux
sociaux sur Internet
. La
version bêta permanente avec des évolutions fonctionnelles et techniques par touches successives est la règle (exit les numéros de versions qui caractérisent les logiciels propriétaires pour lesquels une licence est à acquérir). Par exemple LinkedIn a rajouté le statut sur Twitter soit de tous les tweets soit de ceux qui possèdent le hashtag #in. Et réciproquement sur Twitter, on peut afficher son statut LinkedIn.

Dans le même temps, le positionnement des outils n’est pas stabilisé et appelé à évoluer au gré des membres qui le rejoignent, des opportunités de rachats et de la stratégie développée. Twitter connaît ainsi une évolution de ses usages. On est passé du côté un peu exhibitionniste « What are you doing ? » au côté plus sérieux « What’s happening ? » et les usages pour les organisations s’emballent.

Une autre tendance est la traduction des outils américains à succès. Après Facebook, c’est au tour de Twitter qui voit l’arrivée de sa version française mais également espagnole. Et bientôt les versions allemande et italienne vont se pointer.

Alors que Facebook annonce un 3ème trimestre 2009 avec ses premiers bénéfices – certes légers – sans même encore monétiser le contenu, la question reste pourtant d’actualité tant pour Facebook que pour Twitter où les comptes payants avec des fonctionnalités enrichies (par ex. délivrrance de statistiques et de commentaires sur les comptes Twitter) et la publicité marqueront un changement décisif dans la viabilité économique de l’outil. L’objectif reste d’établir un modèle économique pérenne comme le font déjà les réseaux sociaux professionnels Viadeo et LinkedIn.

Twitter va de l’avant avec son moteur de recherche d’actualité encore perfectible, des partenariat avec les mobiles (Orange par exemple) mais surtout avec Google et Bing pour intégrer les tweets dans les résultats des moteurs de recherche.

Parallèlement à l’arrivée de nouveaux acteurs, un phénomène d’écrémage pour les acteurs n’ayant pas atteint la taille critique est constatée (6nergies a cessé ses activités, Bahu a fermé). Et les rachats et partenariats battent leur plein : Viadeo a acquis l’outil de carnet d’adresses Unyk et ses 16 millions de comptes, puis a signé un partenariat avec l’APEC en réponse à LinkedIn qui l’avait fait quelques mois auparavant.

Loin d’une mode, les réseaux sociaux marquent un commencement. Il devient nécessaire pour l’entreprise de ne pas rater ce virage stratégique. Les usages ne sont plus uniquement dans la sphère privée. Beaucoup d’outils seront à surveiller : Salesforce Chatter, Google Wave, des versions privatives d’outils comme Viadeo, des Facebook d’entreprise, etc.

3 pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.