«

»

Avr 26

La transformation digitale permanente : imagination de nouveaux services pour les GAFA – suite

Les étudiants en M2 Web éditorial à l’Université de Poitiers ont planché sur l’exercice des relais de croissance à imaginer pour les GAFA. J’avais proposé un exercice similaire en petits groupes également pour les étudiants du Mastère Spécialisé Expert Big Analytics & Métriques. Certaines idées émises sont déjà en œuvre ou dans les tuyaux ce qui dénote des convergences. Il s’agit de trouver des services stucturants et non le côté gadget de certaines nouveautés du CES.

Relais de croissance et diversification des GAFA

Google gaming, plateforme de jeux connectés

Pour Google a été proposé Google Gaming, une plateforme de jeux connectés interactive. Elle serait reliée à Chrome et en lien avec tous les objets connectés. Avec un positionnement CSP+ et jeunes adultes, elle permettrait d’acheter des jeux. 10 % pour chaque jeu acheté serait prélevé par Google, un peu à l’image de l’App Store d’Apple où une triple dime est prélevée et des consoles de jeux (Xbox).

Elle serait prévue à la base pour Google en s’appuyant sur l’écosystème de la firme de Mountain View en capitalisant sur les contacts de Gmail pour la lancer, Chrome OS, Android mais serait également développée sur d’autres OS, notamment Linux.

iPhone Sigma, le nec plus ultra des smartphones

Pour Apple, ce serait l’iPhone Sigma qui reposerait sur trois innovations majeures :

– un iSense avec une encore plus haute résolution, l’odorat et le toucher possibles. Le test de la fréquence cardiaque de son propriétaire par exemple pour avoir une reconnaissance biométrique (même si je reste sceptique sur ce point étant donné les variations dans la journée et selon les efforts de la personne) ;

– iSun pour recharger l’iPhone avec l’énergie solaire (déjà envisagé dans ce billet) ;

– iSearch avec plus de requêtes pour la recherche d’information utilisant outre la géolocalisation, la vocalisation (au-delà de Siri) et l’intuitivité. Les cibles seraient le commerce, les historiens, le tourisme, le cinéma, la gastronomie.

Facebook à la chasse des fake news

Pour Facebook, considérant que les fake news (infox) sont un fléau pour Facebook, un code couleur serait attribué à chacun des posts pour donner le degré de suspicion d’une information publiée quant à une infox potentielle. La modération serait faite à la fois par les facebooknautes et par Facebook de façon automatisée et manuelle (c’est un principe que nous avions développé pour la modération sur PuzlIn). Ceci est d’autant plus stratégique avec l’affaire Cambridge Analytica, les informations parodiques ou satyriques de type Gorafi où un code couleur particulier serait apposé, et les fausses informations elles-mêmes. D’ailleurs Mark Zuckerberg communique de plus en plus quant à son action pour lutter contre les infox (voir à ce sujet pour les élections européennes du 26 mai : https://www.facebook.com/fb/EuropeanElections).

Amazon AnalytIn

Pour Amazon, AnalytIn serait un service de statistiques destiné principalement à trois secteurs : 1. les entreprises physiques, 2. les entreprises de l’écosystème du web, 3. les banques. Le fait d’avoir des statistiques sur les ventes à distance, les différents lieux de livraison, etc. permettrait de donner des meilleurs taux de retour pour les clients d’Amazon :

1. Connaissance des destinations des objets vendus avec vente des statistiques sur les ventes dans les différentes zones et les profils des clients, le type de compte (Amazon Prime Now, etc.) ;

2. Sur le web avec Amazon, beaucoup d’investissement est effectué pour la commande en amont, les suggestions d’achat, etc. avec les algorithmes idoines et les goûts supposés du client ;

3. La banque prenant des risques, des statistiques pourraient être fournies sur ce qui peut se vendre mieux en interagissant avec son écosystème.

Des suggestions seraient faites à l’image de Google Analytics pour l’achat des mots clés via les programmes AdWords et AdSense.

Notons qu’il est délicat de déterminer des scénarios de rupture dans les habitudes de consommation et d’intégrer des événements imprévus dans la vie même de la personne si en fonction de son profil, de son âge, de ses habitudes de consommation, des suggestions ou des trajectoires peuvent être déterminées : arrivée d’un enfant, déménagement, etc. de façon à aiguiller les achats sur Amazon et avec ses partenaires.

Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.