«

»

Juin 06

L’appel du 18 juin pour la nouvelle politique de confidentialité de Twitter

Les perpétuelles mises à jour des conditions générales d’utilisation des services Web

Dès le 18 juin, Twitter modifie sa politique de confidentialité. Les twittos ont reçu à l’avance les nouvelles dispositions pour en prendre connaissance. La mise à jour des conditions de Twitter intervient environ une fois par an (cf. https://twitter.com/privacy/previous).

Nouvelle politique de confidentialité de Twitter

Analyse de la politique de confidentialité et éclairages

Il est indiqué par défaut que tout est visible instantanément et partout dans le monde. Ceci pour rappeler que si l’on souhaite protéger ses tweets, il convient de le paramétrer et les mettre en mode privé.

Par ailleurs, les données collectées peuvent l’être quel que soit le moyen de se connecter à Twitter (PC, smartphone, etc.) et cela comprend les applications tierces comme Tweetdeck.

Il est rappelé que l’utilisateur est responsable de ses tweets. Ce qui implique aussi de protéger son compte avec un mot de passe robuste aux attaques.

A noter que pour les comptes basés aux Etats-Unis, l’adresse de contact est en Californie alors que pour le reste du monde, il s’agit de l’Irlande. Est-ce à dire qu’il y a un rapport avec le droit applicable en cas de litige car celui-ci diffère entre les Etats-Unis et l’Europe ?

Il existe un moyen de contacter Twitter pour toute question relative aux données personnelles : https://support.twitter.com/forms/privacy.

Il est rappelé que certaines fonctions de Twitter comme la recherche et l’affichage de comptes Twitter, la visualisation d’une vidéo Periscope ne nécessitent pas la création préalable d’un compte.

Il est conseillé de veiller à ses paramètres de confidentialité et notamment qui peut vous adresser des notifications sur votre smartphone par SMS.

Il est explicitement dit « Twitter diffuse instantanément et largement vos informations publiques à un large éventail d’utilisateurs, de clients et de services, y compris les moteurs de recherche, les développeurs et les éditeurs qui intègrent les contenus Twitter dans leurs services, ainsi que des entités telles que des universités, des organismes de santé publique et des entreprises d’études de marché qui analysent les informations pour en tirer des tendances et des comportements. » L’idée reste d’encourager au partage de plus en plus de données personnelles donnant une valeur à l’outil comme c’est le cas pour Facebook pour des ciblages encore plus précis et pertinents notamment pour les marques.

Une petite précision est apportée quant aux messages directs : « Veuillez noter que si vous interagissez sur un contenu public Twitter partagé via un Message direct, par exemple si marquez comme « J’aime » un Tweet partagé via un Message direct, ces interactions pourront être publiques. Bien que des fonctionnalités telles que les Messages directs soient destinées à être privées, n’oubliez pas que les destinataires peuvent copier, stocker et repartager le contenu de vos communications. »

La géolocation est encouragée et comme beaucoup de paramètre peut être désactivée. Les données de navigation et les cookies sont conservés même si on n’a pas créé de compte Twitter. Des informations sur les cartes de crédit/débit sont également explicités notamment pour la souscription à des services payants et l’utilisation qui peut en être faite.

Il est indiqué que « Notre Politique publicitaire Twitter interdit également aux annonceurs de cibler des publicités en fonction de catégories que nous estimons sensibles, telles que la race, la religion, l’opinion politique, les préférences sexuelles ou la santé. » Les données sensibles au sens de la Cnil apparaissent protégées des fins publicitaires tout du moins.

Un paramètre sensible est l’identification sur une photo sachant qu’il n’y a pas de mécanisme de reconnaissance comme Facebook et c’est à l’utilisateur d’entrer des comptes de twittos qu’ils soient ou non sur la photo ou même une image, graphique, etc.

Des informations personnelles peuvent être fournies si la demande émane d’une tierce partie (notamment des autorités publiques).

Le cas de la faillite, fusion, acquisition, réorganisation ou vente d’actifs est évoqué quant à la vente/transfert des données dans le cadre de cette opération sachant que la politique d’une nouvelle entité pourrait être différente. On songe par exemple à si Twitter était acquis par un GAFAM (Google Apple Facebook Amazon Microsoft), cf. Made in Silicon Valley.

A noter que le compte peut être supprimé. Une période de désactivation de 30 jours est observée si effacement par erreur. Ce qui ne signifie pas qu’il ne reste pas des traces trouvables par des moteurs de recherche.

Au final, il est conseillé d’en profiter pour vérifier les paramètres par défaut de votre (vos) compte(s) Twitter et également les applications qui ont été autorisées à y accéder notamment pour des éventuelles failles de sécurité. Et donc de supprimer l’accès à des applications non utilisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *