«

»

Oct 21

Election du mot numérique 2015, c’est parti !

Cela devient un classique, l’élection du mot numérique de l’année pour 2015 est lancée.

Election du mot numérique (ou digital) 2015

Il reflète une tendance structurante ou ce qui a marqué l’année. Les précédents vainqueurs (avec les équivalents français qui ont suivi) sont :

– Selfie en 2014
– Responsive design en 2013
– Big data en 2012
– Cloud computing en 2011
– Community manager en 2010.

Quel sera le lauréat cette année ? Vous êtes appelés à vous prononcer parmi les 7 termes suivants nominés (et à faire voter sachant qu’au fil des années, vous êtes de plus en plus nombreux, merci) :

Cyberécoute : écoute sur Internet. Du fait du Projet de Loi relatif au Renseignement (#PJLR) qui a été adopté, Big Brother n’a jamais été aussi présent dans les faits.

Flat design : selon Wikipédia, il qualifie « un style de design d’interface graphique caractérisé par son minimalisme. Il se base sur l’emploi de formes simples, d’aplats de couleurs vives et de jeux de typographie » comme en témoignent cette année les nouveaux logos de Yahoo et de Google. On pourra se référer à cet Explication du flat design.

Licorne : start-up valorisée 1 milliard de dollars (leur nombre a explosé dans la Silicon Valley faisant parfois craindre un risque de bulle 2.0). Les décacornes sont même des start-up à 10 milliards ou plus.

Myspacer (se faire) : se faire dépasser, ringardiser, ubériser pour une entreprise du web par une autre qui effectuera des développements ou des évolutions de son business model anticipant les attentes des internautes.

Smart city (ville intelligente) : il illustre la convergence entre l’énergie, les transports, les télécoms et les services. On voit arriver des applications de domotique, les smart grids, les véhicules électriques plus largement séduire. L’impact en matière d’économie responsable est important et c’est le sens de l’histoire. Note : reconduit par rapport à 2014 étant donné l’évolution dans le Hype Cycle.

Transhumanisme : mouvement prônant l’usage de la technologie dans le but d’améliorer les caractéristiques physiques et intellectuelles des êtres humains pour aboutir à un homme augmenté ayant une espérance de vie bien supérieure, ce qui soulève par ailleurs de nombreuses questions éthiques.

Ubériser (de Uber, application de mise en relation entre clients et loueurs de véhicules privés avec chauffeurs) : faire disparaître ou décliner un concurrent. Celui-ci est dépassé par une nouvelle technologie, de nouvelles méthodes ou business plan pouvant être opéré par une transformation digitale réussie.

Vous pouvez aussi proposer un autre terme ne figurant pas dans la liste. Les acronymes (de type ByOD, SoLoMo, MOOC) ne sont en revanche pas autorisés.

Les votes sont ouverts jusqu’au 31 décembre 2015. Les résultats seront prononcés début janvier.

Vous pouvez voter :
– par mél à mot (@) davidfayon.fr
– via le formulaire du site
– par tweet (hashtag #motn15)
– par SMS
– sur Facebook sur la page Facebook du site
– en laissant un commentaire à la suite de ce billet.

Bon vote et bon buzz !!!

17 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Emilie Ogez

    Ubériser !

  2. Jean-François MORFIN

    Le transhumanisme étant une vieillerie depuis le 21 janvier 1889, ayant pas mal donnée pour tenter d’introduire l’idée de smart-city et d’immotique au CNET en 1988, je salue la trouvaille d' »uberiser » le net.

    Mais à quand ferons-nous rentrer un peu d’intellition dans notre écosystème digital ?

  3. Michaël Tartar

    Uberiser est certainement le terme le plus souvent entendu cette année, à tort ou à raison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *