«

»

Mar 05

3 questions à … Grégory Lefort

Interview de Grégory Lefort, Azendoo

1. Pourriez-vous présenter l’application web de gestion de projets Azendoo, la
façon de collaborer qu’elle induit notamment dans la gestion des tâches et
le partage d’information ?

Une étude de McKinsey, parue l’été 2012, démontre que notre productivité est en
danger. Selon cette dernière, nous passons plus de temps à rechercher de l’information,
à lire et écrire des méls et à nous synchroniser en équipe, qu’à effectuer notre travail.

Il est symptomatique de voir les investissements réalisés par les entreprises pour aider
ses salariés à innover, piloter, analyser, etc. alors que nos bureaux sont tous envahis
par des solutions beaucoup plus rudimentaires (bloc notes, post-its, etc.) sur lesquelles
nous consacrons en réalité beaucoup de notre temps.

D’où l’idée d’Azendoo, une application web et mobile de collaboration et de gestion
des activités en équipe. Une todo list d’équipe, partagée, documentée et commentée où
la collaboration devient plus fluide.

Azendoo c’est aussi et avant tout, une vision ambitieuse : redéfinir l’interface entre
l’Homme et son travail, autant dans les fonctions que dans l’ergonomie. Les logiciels
d’entreprise ne sont plus au niveau des applications personnelles et nous voulons
changer cela, redonner le plaisir à chacun de travailler 8h/jour devant un écran.

Gestion de tâches avec Azendoo

Cela explique aussi le nom « Azendoo ». Nous inventons un environnement de travail en
équipe Agile (A), ZEN et productif (DO).

Nous avons donc revisité la traditionnelle todo list et innové pour faciliter la collaboration
et l’organisation :
• Les listes de tâches ne comportent pas nécessairement de deadlines, car elles
sont envahissantes et très peu efficaces,
• Les tâches peuvent être organisées par semaine, et pas uniquement par jour, ce
qui apporte plus de flexible sur la planification personnelle ou en équipe,
• La gestion et le partage des priorités sont simplifiés et donc favorisés par rapport
à la gestion par l’urgence,
• Les tâches sont des objets graphiques et mobiles. Cette agilité optimise la
gestion et la synchronisation en équipe, libérant du temps pour effectuer le
travail,
• Chaque tâche peut accueillir tous types de documents : notes Evernote,
fichiers « Cloud » issus de Google Drive ou Dropbox, ou fichiers sur votre
ordinateur,
• Enfin, la gestion des tâches devient collaborative, partageable et documentée. Le
travail en équipe s’en trouve simplifié, accéléré, en un mot efficace.

Partage de note avec Evernote dans Azendoo

La liste de tâches aujourd’hui d’un collaborateur est souvent son mél. Dommage, il est
alimenté par ses collègues, pas par lui-même !

2. Comment Azendoo se différencie des réseaux sociaux d’entreprise comme
SharePoint ou Yammer, des programmes de gestion de projets (basés sur
des GANTT, PERT) et autres outils collaboratifs ?

Notre positionnement nous conduit à être perçu par certains comme concurrent des
familles de produits que vous citez. En réalité nous avons créé Azendoo pour un marché
délaissé mais pourtant vital au business : l’Équipe.

Ce que nous faisons au quotidien, nous le faisons à plusieurs. Seul le périmètre de
l’équipe est en mesure d’accomplir des résultats, d’avoir un impact. Ne dit-on pas en
permanence des candidats qu’ils doivent être « team-player »… alors que c’est en
réalité vécu par tous comme un problème : multiplication des méls, réunions à n’en plus
finir, attentes, etc. La conséquence est que les outils d’organisation finissent souvent par
être personnels.

Azendoo réussit la synthèse de 3 mondes, les Réseau sociaux d’entreprise (trop orienté
discussion), les gestionnaires de tâches (personnels et mobiles) et les applications de
suivi de projets (généralement très complexes).

Finalement, Azendoo est une application souvent qualifiée d’unique pour des raisons
diverses :
• Nous nous adressons aux utilisateurs finaux, accompagnons leurs usages avant
de parler aux décideurs, en offrant la gratuité pour des équipes réduites,
• Nous nous focalisons sur le développement des usages et non pas des fonctions,
• Nous faisons une course à la simplification, non à l’addition d’une multitude de
fonctionnalités,
• Nous sommes utiles dès le premier utilisateur, pour son organisation, préalable à
une collaboration de groupe efficace,
• Nous ne sommes pas une plateforme sociale, nous sommes une plateforme de
travail,
• Nous avons fait des choix de design ambitieux, très loin des standards actuels.
Nous faisons oublier à nos utilisateurs qu’ils sont dans un navigateur Internet.
Nous proposons par exemple du « drag&drop » sur Internet,
• Nous permettons à nos utilisateurs et à leurs équipes de retrouver toutes leurs
ressources documentaires cloud, souvent disparates, au sein d’Azendoo et en
contexte (Google Drive, Evernote, DropBox, etc.), ce qui est aussi unique.

Nous ne ferons jamais de diagramme de Gantt, meilleure façon de concevoir un outil
pour les experts, généralement pour constater que tout prend plus de temps.

Au contraire, nous pensons que la valeur du travail en équipe, en mode projet ou
collaboratif, vient du fait que nous sommes agiles et réactifs. La synchronisation devient
une conséquence du travail dans Azendoo, pas une contrainte forcée et subie (le
fameux reporting).

3. Quels sont vos clients parmi les grosses PME et entreprises et quelles
sont les évolutions à venir de l’application notamment à l’heure du ByOD ?
Enfin, comment jugez-vous le marché des réseaux sociaux d’entreprise
aujourd’hui en France ?

Après quelques mois d’existence, Azendoo compte déjà plus de 18 000 utilisateurs,
dans 160 pays et accueille plus de 1 000 nouveaux « Azendooers » toutes les semaines :
50 % en France et 50 % issus de l’étranger.

Nos clients nous ressemblent. Ce sont des TPE et des PME de tous secteurs, en
croissance, dynamiques et qui font confiance à leurs salariés. Ce sont également
quelques grandes entreprises qui font évoluer leurs modes de management comme La
Poste, la Monnaie de Paris ou Orange. Elles sont en recherche d’alternatives au mél,
qui devient un réel frein à l’innovation et à la productivité.

Autre challenge d’envergure que les professionnels ont à relever : Les utilisateurs «
prennent le pouvoir » en entreprise. La vague du ByOD (Bring Your Own Device) n’est
pas prête à refluer, de même que le ByOA (Bring Your Own Application). Une grande
majorité des salariés utilise déjà des applications externes à leur entreprise. C’est
notamment l’un des effets de bord de l’arrivée des smartphones et plus récemment des
tablettes.

Nous avons mené des enquêtes dans des organisations dont nous pourrions penser
qu’elles sont très conservatrices. Invariablement leurs salariés demandent à plus de
80 % à être aidé dans leur travail quotidien et plus de 50 % reconnaissent utiliser des
applications personnelles type DropBox, Evernote, Google Drive, Facebook, etc. pour
faciliter leur travail.

Dès lors, l’entreprise devient suiveuse. À elle d’encadrer l’utilisation de ces technologies
modernes, voire de l’anticiper ou de l’accompagner. Lutter est vain et c’est la raison
pour laquelle Azendoo cible principalement l’utilisateur final, dans son quotidien et en
équipe, tout en garantissant à l’entreprise une sécurité et une disponibilité de premier
ordre.

Très peu de Réseaux Sociaux d’Entreprise ont fait ce pari et préfèrent une stratégie « par
le haut », consistant à convaincre le management qui ensuite propose (voir impose) une
solution ou une autre à ses salariés. Il en résulte très souvent une adoption mitigée, car
non basée sur les usages. La collaboration ne se décrète pas, ce sont aux applications
de s’adapter aux utilisateurs, pour transformer les usages en douceur. C’est notre
cheval de bataille avec Azendoo.

Dernier point, et non des moindres. Les frontières de nos vies personnelles et
professionnelles s’estompent. Autant accompagner ce phénomène qu’essayer de le
combattre. Azendoo permet les deux usages dans une interface unique, personnelle
autant que collective.

4 mars 2013

Grégory Lefort est Directeur Général d’Azendoo et co-fondateur. Azendoo est une application en SaaS de travail en équipe. En moins de 9 mois, sa solution de collaboration a été adoptée dans 160 pays et 18 000 utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *