«

»

Juin 28

E-mail Brokers publie son baromètre 3.0 sur les entreprises et les réseaux sociaux

Le titre est certes accrocheur, marketing oblige. Cependant, il s’agit avant tout d’un baromètre 2.0 qui mesure l’évolution de la présence des entreprises en Europe sur les réseaux sociaux sur 1 an.

Etude d'E-mail Brokers sur les entreprises et les réseaux sociaux

Selon cette étude réalisée par E-mail Brokers portant sur un échantillon très représentatif de 2,2 millions de SIRET, la France arrive 4ème du classement européen (derrière l’Angleterre, l’Italie et la Suède) pour l’activité des entreprises sur les réseaux sociaux en termes de fans sur Facebook et d’abonnés sur Twitter. Le baromètre qui  a été réalisé en conséquence s’étend sur la période septembre 2011 à juin 2012. En excluant les 500 premières entreprises en termes de présence sur Internet, nous avons une moyenne de 102 fans par page Facebook et 33 abonnés sur Twitter (pour les entreprises présentes). Ces chiffres ont doublé en 1 an. En incluant les 500 plus grosses entreprises, le nombre de fans moyen passe à 250. L’étude a également été segmentée par région. Ainsi la Martinique (6,1 %) arrive en tête pour les entreprises ayant un usage professionnel des réseaux sociaux du fait d’une densité en matière d’entreprise moindre et une forte implantation d’entreprises liées au tourisme devant la Picardie et le Nord-Pas de Calais. L’île de France (4,2 %) n’arrive qu’à la 13e place. Il serait intéressant de disposer des critères choisis pour ce classement.

Certains chiffres montrent le potentiel de développement pour les entreprises. Néanmoins, une question demeure, est-ce que le lien entre le SIRET et la présence sur Internet (qui n’est pas forcément unique et pas toujours lié au nom de la marque du fait d’homonymes ou d’une logique produit) permet de confirmer avec certitude cette existence sur les réseaux sociaux ?

Ainsi 73 % des sites français n’ont pas été mis à jour depuis 1 an ! Beaucoup de PME se contentent en effet de retraduire une brochure de présentation de leur entreprise sur Internet sans la repenser pour le média et sans la faire vivre. Il est grand temps de passé d’un Web 1.0 à l’abandon à un véritable Web 2.0 entretenu au fil des jours. En outre 95 % des sociétés françaises ne font pas usage professionnel des réseaux sociaux – chiffre qui paraît surprenant même s’il est certainement sur-évalué – et 4 % des entreprises françaises disposeraient d’une page sur Facebook (à comparer aux 23 millions de comptes qui sont créés en France et proviennent très majoritairement de particuliers). Même si ces chiffres globaux semblent majorés ils constituent des signaux quant au rattrapage à opérer. E-mail Brokers peut fournir des statistiques par secteur d’activité. Il serait néanmoins pertinent de disposer d’études de la situation nord-américaine car comme je l’avais souligné, « Les Etats-Unis possèdent en moyenne une loi de Moore d’avance sur l’Europe en matière d’usage du numérique ».

(2 commentaires)

  1. David Fayon

    Vous pouvez contacter à cet effet la personne en charge de la communication, pgrand(chez)pressetech.fr

  2. Patrick Mpondo-Dicka

    L’étude est-elle disponible? Sur le site d’email-brokers, ce n’est pas bien clair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.