«

»

Avr 23

Twitter et la présidentielle : relayer des résultats avant l’heure

Pour connaître les estimations des résultats des élections, il est possible de se rendre dès 17 h sur des sites étrangers, généralement Suisse ou Belge que l’on peut débusquer via Google (ou Bing) Actualités. Et en saisissant des mots clés de type « résultats présidentielle 2012 », on aboutit aux sites qui délivrent des estimations issues des sondages sortis des urnes. C’était déjà le cas pour la présidentielle 2007.

Annoncer les résultats avant l’heure est passible de sanctions (amende de 75 000 euros pouvant être portée à 375 000 euros pour les médias, journaux ou sites Internet). Et le Conseil constitutionnel peut même en théorie annuler l’élection présidentielle. Mais a contrario la liberté d’expression peut être invoquée, plus précisément l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme.

Avec Twitter, un nouveau pas est franchi, celui du relais des résultats qui, avec la viralité, peuvent susciter très rapidement un large écho. Certains internautes ont fait preuve d’humour pour relayer des messages avant 20 h, heure à laquelle les résultats peuvent être proclamés. Ainsi le hashtag #RadioLondres entre autres a été massivement retenu. Et le buzz étant, il est devenu hier en fin d’après-midi le premier hashtags des tendances sur Twitter. Les messages, pas toujours sympathiques, étaient du type :

« «Il y aura du Flanby au dessert, je répète, il y aura du Flanby au dessert » pour la qualification de F. Hollande au second tour (par @Libération)

« Apparemment la météo mondiale donne : 27° à Amsterdam, 26° à Budapest, 17° à Nuremberg, 14° à Cuba et 10° à Pau » pour le quintet de tête (par @Hedia)

« Premières prévisions METEO pour ce soir – Corrèze 28☀, Neuilly 25☁, Nuremberg 15☇, Moscoy 14☂, Bearn 10►, Norvège 3 » (par @Wandrille_)

« Les chaussures à talonnette ne seraient plus disponibles qu’en taille 26. #jerespectelecodeelectoral » pour le score de N. Sarkozy (par @La_question)

« La Rolex a 2 minutes de retard » pour indiquer le différentiel de 2 points entre le Président et F. Hollande.  (par @GaelMallet)

« Les talonnettes sont dans les cartons je répète les talonnettes sont dans les cartons » pour le score modéré de N. Sarkozy (l’un des tweets les plus retweetés)

« Au départ de la France : Amsterdam 28€, Budapest 25€, Nuremberg 16€, Moscou 14€, Jupiter : 0,25 € » avec des villes que l’on peut facilement associer au candidat (par @clement_menard)

« Pouvoir d’achat : le prix du Flanby s’envole dans les îles » en référence au score de F. Hollande dans les DOM (par @antoinekowalski)

Twitter devrait encore continuer à faire parler de lui car la stratégie pour certains électeurs peut être très simple. Regarder ce qui se dit sur Twitter peu avant la fermeture des bureaux avec son smartphone. Puis voter soit pour tenter d’inverser une tendance soit pour essayer de la conforter. Au global, les deux effets devraient néanmoins se compenser, du moins dans un vote opposant deux finalistes, mais cela mériterait peut-être une étude. Néanmoins dans un premier tour d’élection, le recours à Twitter peut être intéressant pour les militants d’un parti : relayer un message pour mobiliser dans les 2 cas suivants : une lutte indécise pour la 2e place qualificative et un score proche de 5 % d’un candidat donnant lieu à un remboursement des frais de campagne (élection présidentielle).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.