«

»

Avr 20

Comment voter ? Merci Facebook !

Facebook permet de savoir pour qui vous votez ou du moins de donner une indication assez précise quant à votre orientation politique. Et même si vous ne renseignez pas le champ optionnel Opinions politiques qui figure dans Infos générales soit lors de l’inscription soit dans Actualiser mes infos, avec vos amis on dispose de fortes indications sur votre coloration politique.

Facebook donne des indications sur votre orientation politique

Si l’on regarde les pages de fans des candidats à l’élection présidentielle 2012, on peut voir quels sont, parmi ses amis, les fans de chacun des candidats. En me livrant à l’exercice, j’ai pu savoir qui était fan de Nicolas Sarkozy, François Hollande, François Bayrou notamment, les 3 candidats étant sur le podium. On constate des bi-fans, par exemple un ami à la fois fan de N. Sarkozy et de F. Hollande, un autre à la fois de F. Hollande et E. Joly, un autre à la fois E. Joly et F. Bayrou, un autre de N. Sarkozy et N. Dupont-Aignan, un autre enfin tri-fan, F. Hollande, J.-L. Mélenchon N. Dupont-Aignan. Certains peuvent être fans car ils supportent et que l’intention de vote en faveur du candidat est très forte, d’autres pour suivre et savoir ce qui est dit par l’équipe du candidat et ainsi faire de la veille mais en leur nom propre (mais ceci s’applique plutôt sur Twitter). J’ai pu constater que je n’avais aucun ami fan de Marine Le Pen ou de Philippe Poutou. C’est rassurant. Notons aussi que seuls 8 candidats sur les 10 ont une page de fans. N. Arthaud et J. Cheminade n’ayant qu’une reprise de leur bio sur Wikipédia. Une carence qui devrait être corrélée avec leur dernière place lors du scrutin.

Deux considérations sont intéressantes à avoir à l’esprit. La première qui est une réponse à l’adage « dis-moi qui sont tes amis je te dirai pour qui tu votes » et qui peut s’appliquer au cas présent. Si une majorité nette se dessine, la probabilité pour que la personne s’exprime en faveur d’un candidat donné est forte. Tout dépend néanmoins de qui on souhaite faire entrer dans son réseau : tous ses amis et contacts avec lesquels on interagit ou une fraction d’entre eux. La seconde est liée à l’intérêt de vos amis pour la politique et aux ratios que l’on peut établir au préalable pour le mesurer. Par exemple, l’ensemble des pages des candidats totalise 912 000 fans environ pour une population française connue. Le nombre d’utilisateurs Facebook étant supposé de 20 millions en France (en ne raisonnant que sur les utilisateurs uniques et non sur les comptes) et vos nombre d’amis sur Facebook connus. On peut raffiner l’exercice en ne retenant que les 18 ans et plus (sur Facebook) et le corps électoral de 45 millions de personnes. Et l’on saura si votre ratio est supérieur (ou non) au taux de facebooknaute fans des candidats à l’élection et donc si vos amis ont une appétence pour la politique.

Côté chiffres, la page de Nicolas Sarkozy compte de loin le plus de fans (605 000) ce qui est également liée à son ancienneté. Suivent François Hollande (91 500) ce qui est imputable en partie aux primaires internes, Jean-Luc Mélenchon (86 000), Marine Le Pen (60 200), François Bayrou (30 000), Eva Joly (22 200), Nicolas Dupont-Aignan (12 500) et Philippe Poutou (4 200).

Vous pouvez aussi vous livrer à l’exercice et découvrir si à l’image des Américains, qui plantent des drapeaux des candidats démocrates ou républicains dans leur jardin, vos amis affichent leur soutien, du moins suivi de leur candidat. Quoi qu’il en soit, Facebook est une précieuse mine d’informations. Et son carburant est les données et informations que vous lui confiez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *