«

»

Sep 13

Tunis 2.0 : la Tunisie se met à l’heure des réseaux sociaux

La Tunisie post 14 janvier 2011 est un laboratoire d’idées.

Tunis 2.0, nouvelles innovations sociétales et entrepreneuriales avec le 2.0

Les réseaux sociaux, qui sont au cœur du Web 2.0, – Facebook, Twitter et YouTube en tête – ont joué un rôle indéniable pendant les révolutions arabes (Tunisie, Égypte, Libye) notamment pour relayer des messages auprès d’une partie de la population et influer sur les évènements. Qui plus est, la population tunisienne est jeune, relativement instruite, et donc bien représentée sur Facebook (près de 3 millions de comptes dont 1 million pour les 18-24 ans). Pendant 2 jours (30 septembre et 1er octobre 2011) à Tunis, à travers 4 thématiques (gouvernement 2.0, entreprise 2.0, marché 2.0, développement 2.0), des conférences, des tables rondes, des présentations de projets innovants se succéderont avec de nombreux intervenants (de Tunisie, de France, d’Australie, du Canada, du Maroc, des États-Unis, etc.). L’objectif visé est de « faire émerger de nouvelles formes d’initiatives entrepreneuriales et d’innovations sociales pour gouverner la cité, développer le business et construire la Tunisie de demain ». Notons également un concours de start-up tunisienne,la Tunisie étant l’un pays du Sud dela Méditerranée où le poids du secteur des NTIC est le plus élevé. Les débats seront par ailleurs diffusés sur une web télé.

Pour suivre l’événement, un compte Twitter a été créé @tunisdeuxzero avec le hashtag #tunis20, ainsi que le site www.tunisdeuxzero.com et la page Facebook www.facebook.com/Tunisdeuxzero.

 [Chronique rédigée pour JOLpress]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.