«

»

Juin 26

3 questions à … Patrice Lamothe

Interview de Patrice Lamothe

1. Pourriez-vous nous présenter le site Pearltrees, les concepts et la définition même d’un pearltree ? Est-ce qu’organiser ses connaissances comme vous le faites graphiquement avec Pearltrees révolutionne le web et la façon de retrouver l’information ?

Pearltrees est un outil qui permet à chacun d’organiser, de partager et de découvrir ce qu’il aime sur le web. Sur Pearltrees, chacun crée naturellement le monde de ses intérêts.

Au gré de vos navigations, vous « perlez », vous transformez en perle, toutes les pages web qui vous plaisent. Puis, dans votre compte, vous organisez vos perles dans des pearltrees. Ce sont des dossiers mais pour perles. Ce qui est original, c’est que les perles et les pearltrees sont manipulables. Les pages web deviennent donc des objets que vous organisez comme vous organiseriez vos documents, vos livres, vos photos, vos films dans la vie. En fait, Pearltrees permet de donner du sens à ce que vous trouvez sur le web.

Avec Pearltrees vous découvrez aussi les utilisateurs qui ont les mêmes intérêts que vous. A chaque fois que vous prenez la même perle ou le même pearltree que quelqu’un d’autre vous créez une connexion. C’est ce qui vous permet d’aller directement à ce qui vous intéresse chez les autres. Vous découvrez alors leurs perles et vous pouvez discuter avec eux de vos intérêts communs. Pour aller plus loin, vous pouvez aussi explorer les pearltrees les plus connectés aux vôtres ou faire des recherches. Pour profiter des découvertes des autres en temps réel, il suffit de prendre leurs pearltrees et de les mettre dans votre compte.

In fine, vous vous promenez sur un web organisé de façon humaine. C’est un peu comme si des passionnés vous invitaient à découvrir leur collection de pages web. Vous pouvez d’ailleurs partager très facilement les pearltrees que vous trouvez particulièrement intéressants. En moins de deux clics, vous pouvez exporter un pearltree sur un site web ou un blog. Vous pouvez aussi les partager sur Facebook, Twitter et partout sur le Web. Vous devenez alors pleinement le « rédacteur en chef » de votre web, en anglais un « Web Curator ».

Avec Pearltrees on passe à une plate-forme où les gens partagent les liens, une sorte de « Wikipedia du lien ».

2. Le site appartient-il déjà d’une certaine façon au Web 3.0 ou sémantique ? Où en êtes-vous en termes de développement de la communauté ? Sur quel modèle économique repose Pearltrees ?

Si l’on définit le web sémantique comme donner un sens au web, c’est précisément cela. Si vous pensez à un moteur qui exploite les données disponibles sur le Web, ce n’est pas du tout le cas. Dans Pearltrees, ce sont les internautes qui donnent un sens logique et humain à leur organisation. Aucun moteur ne saurait interpréter des informations mieux que la diversité des intelligences humaines.

La croissance du nombre d’utilisateurs depuis 6 mois [lancement du site en décembre 2009] montre qu’un phénomène est en train d’apparaître. La croissance est de plus de 30 % par mois. Aujourd’hui les utilisateurs américains sont plus nombreux que les utilisateurs français. Nous croyons que notre façon d’organiser le web est utile et indispensable. La philosophie étant « Reprenons le web et organisons le nous-mêmes ».

Comme tout média social, le modèle économique consiste d’abord à attirer une large audience. Dès que l’on aura une audience suffisante, nous entrerons dans une deuxième phase dite de monétisation. Les formules sont bien connues soit le modèle Premium, soit la publicité, soit une combinaison des deux. Ce qu’il faut surtout comprendre c’est que la valeur réside dans la base de contenus organisés humainement.

3. Enfin, quelles seront les prochaines étapes de développement du site ?

La version 1.0 est prévue pour l’automne. Et ce que nous voulons c’est proposer une expérience utilisateur la plus fluide possible. Pour cela, il faut accélérer les interactions, ajouter des fonctionnalités clés telle que la coédition et profiter des complémentarités naturelles que l’on a avec d’autres services Web tels que Del.icio.us, Facebook et beaucoup d’autres services.

Après cela, il faudra relever le défi du mobile. Une version mobile existe déjà mais cette version temporaire va évoluer radicalement. A terme, nous proposerons aussi des versions adaptées aux tablettes comme l’iPad et ses concurrents à venir.

26 juin 2010

Patrice Lamothe, P-DG et co-fondateur de Pearltrees. Il est également blogueur, entrepreneur et passionné du web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *