«

»

Déc 24

3 questions à … Bernard Haurie

Interview de Bernard Haurie

1. Quelles sont les missions de la Direction de l’innovation et du développement des e-services (DIDES) de La Poste et comment se positionne-t-elle vis-à-vis des métiers de La Poste ?

La DIDES, positionnée au niveau Corporate du Groupe La Poste a un rôle d’initiateur, de stimulateur et de coordinateur de l’innovation de services auprès des métiers banque, Courrier, Colis, Enseigne (réseaux des bureaux de Poste) du Groupe.

Ainsi, la DIDES ne se positionne pas sur le cœur d’activité des différents métiers (par exemple tarification courrier, produits bancaires…) mais identifie le potentiel d’innovation lié aux nouvelles technologies et aux services associés qui peuvent être développés autour des activités cœur de métier tout en générant des synergies transversales entre les métiers. Ses missions sont de :

  • générer des synergies marketing de façon transversale, par :
    – la conception et le développement d’offres pouvant répondre à des enjeux de marchés transversaux aux métiers du groupe La Poste, – la qualification d’activités de diversification pour le Groupe, – le développement de l’activité du Groupe sur les canaux e-commerce et m-commerce ;
  • accompagner les métiers dans la détection et la mise en œuvre d’innovations, le champ d’intervention de la DIDES portant sur les innovations de ruptures, celles liées aux nouvelles technologiques, et/ou impliquant des ruptures d’usages et de nouveaux modèles économiques ;
  • stimuler l’innovation au sein de Groupe, en diffusant l’information prospective, les études, la matière de veille de la DIDES, sous différentes formes facilitant l’appropriation : évènementielles (forums de l’innovation, Lab postal), réseaux sociaux de partage (Bluenove), séminaires, etc.

Cette approche transversale de l’intervention de la DIDES se traduit par l’animation de deux instances :

  • Le comité marketing transverse, réunit 4 fois par an les Directeurs Marketing du Groupe sous la présidence de J.-P. Bailly pour piloter le développement des offres transverses, et définir des axes de travail en commun sur des cibles de clientèles ;
  • Le comité e et m-commerce réunit les responsables d’activités e-commerce du Groupe pour coordonner l’activité sur ces canaux clés de développement.

2. Quels sont les projets phares que vous avez menés ces 2 dernières années ? Et les innovations à venir ?

Les projets résident dans :

  • l’identification, la qualification de solutions Internet pour le Courrier : carte hybride personnalisée, buzz card, widgets à télécharger sur PC, iPhone, télévision numérique, tablet … et développement de nouvelles solutions sous forme d’appels à projet en partenariat avec des acteurs innovants du monde de l’impression, marketing direct et réalité augmentée… ;
  • l’apport d’expertise dans l’identification et la qualification des nouveaux modèles économiques associés au courrier électronique : messagerie laposte.net, archivage électronique ;
  • les solutions intégrées des offres du Groupe La Poste répondant aux besoins de développement des TPE/PME : box e-commerce, solution en ligne de développement de sites e-commerce ;
  • l’élaboration d’un Lab postal présentant les solutions de PME innovantes dans le domaine de l’Internet de confiance, l’optimisation des processus internes, la gestion de l’interaction et de la connaissance client, les nouveaux services ;
  • la qualification de nouvelles activités pour le Groupe.

3. Comment une grande entreprise comme La Poste va-t-elle intégrer les outils collaboratifs et la culture web 2.0 pour gagner en efficience et en en réactivité ? Les expériences conduites comme la communauté d’innovateurs internes via la solution BlueKiwi sont-elles de nature à se généraliser pour les métiers ?

L’intégration a déjà commencé depuis 3 ans tout d’abord par une sensibilisation aux outils puis par la mise en œuvre de la communauté des innovateurs avec le partenaire BlueKiwi pilotée par la DIDES.

Cette communauté répond à un objectif de stimulation de l’innovation, partage de contenus de veille auprès d’une population dite d’experts innovation (marketing, stratégie, informatique). Elle regroupe aujourd’hui plus de 300 membres des différents métiers du groupe.

La tendance est bien à la multiplication au sein du Groupe de ce genre d’expériences collaboratives qui au-delà de la capitalisation d’informations et savoir faire, permet de fédérer des populations hétérogènes ou dispersées :

  • Un outil collaboratif a été développé en 2009 pour inciter aux échanges et à la fédération de valeur les 300 top managers du Groupe La Poste,
  • Des réflexions sont en cours dans des entités structurées en filiales (Geopost filiales internationales du colis, Docapost filiales du courrier) avec pour objectif de fédérer, partager et capitaliser l’expérience entre des populations de professionnels, voire l’ensemble des acteurs.

D’autres initiatives ont été entreprises en 2008 et 2009 dans un objectif d’innovation participative : recueil d’idées auprès de l’ensemble des collaborateurs notamment par l’Enseigne (réseau des bureaux de Poste) voire auprès de clients externes sous forme de projets ponctuels par La Banque Postale.
Cette tendance pourrait s’étendre en 2010 avec la conception de communautés mêlant acteurs internes et externes, partenaires et « clients experts » afin de partager des pistes d’innovations notamment et obtenir l’input externe de façon réactive et qualifiée.

24 décembre 2009

Bernard Haurie est Directeur de l’Innovation et du Développement des e-services du Groupe La Poste et Président de Certinomis. Après un début de carrière dans le développement économique (DATAR, La Banque Mondiale) Bernard Haurie a successivement occupé des responsabilités opérationnelles, territoriales puis fonctionnelles (Directeur Marketing Commercial Courrier) au sein de La Poste. Depuis 2004, il est Directeur de l’Innovation et du Développement des e-Services du Groupe, Président de la filiale Certinomis, Administrateur de la société Maileva et depuis 2009, membre du Conseil de surveillance du fond de capital risque XAnge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *