«

»

Avr 21

3 questions à … Antoine Zehner

Interview de Antoine Zehner

1. Quel bilan dressez-vous de ce premier Salon de l’internet ? Quels ont été les points forts et les satisfactions ?

Comme pour toute première édition, le bilan du Salon de l’Internet est d’une importance majeure quant à l’avenir et au positionnement de l’événement. Votre question est donc plus que fondamentale ! Pour y répondre brièvement, il est important de développer trois approches : celle des exposants, celle des visiteurs et enfin celle de l’équipe du salon. Du côté des exposants, même si la fréquentation a été en dessous de leurs espérances, les retombées sont plutôt bonnes pour la majorité d’entre eux. Malgré une communication globale limitée à quelques radios, la presse quotidienne et le web, une bonne centaine de journalistes (dont LCI, TF1, FR3, France Info, BFM) se sont rendu sur les lieux. Le Salon de l’Internet a même été annoncé au JT de TF1 (le dimanche midi au lieu du vendredi soir en raison des faits d’actualité forts du vendredi et du samedi), ce qui est très rare pour une première édition. Les exposants ont ainsi pu profiter de retombées presse intéressantes, voire très importantes pour certains (comme Wexpay, offre très innovante dans le paiement en ligne et qui a bien marqué les journalistes). Plus généralement, les exposants ont pu rencontrer leurs clients ce qui est fondamental pour avoir des avis concrets sur leurs offres, instaurer une relation durable entre eux (et se protéger de la concurrence et du caractère volatil d’un internaute). Au-delà, ils ont bien entendu rencontré de futurs utilisateurs sur le salon. Les visiteurs ont quant à eux été source d’enseignements. Le hight tech était LE secteur très attendu par les visiteurs, qui sont donc restés un peu « sur leur faim ». En effet, seul HP était présent sur le Salon de l’Internet pour présenter ses derniers écrans tactiles fixes et portables. Les FAI ou bien encore d’autres marques d’électronique grand public, pourtant nombreuses, ont préféré attendre la deuxième édition de l’événement pour se joindre à nous. Il faudra donc patienter jusqu’à l’année prochaine pour voir un déferlement de produit hight tech, du moins nous l’espérons. La crise mondiale que nous traversons actuellement est aussi responsable de ces absences remarquées. Le Salon de l’Internet s’efforcera donc d’apporter au mieux satisfaction à ces visiteurs l’année prochaine. Ces derniers ont par contre beaucoup apprécié de découvrir les 80 sites e-commerce, e-service et associatifs présents. C’est vrai que certaines offres étaient vraiment très innovantes, toutes de qualité et méritent d’être plus connues et utilisées par tous. Enfin, les visiteurs ont beaucoup apprécié de rencontrer pour une fois « en chair et en os » les acteurs du web, améliorer significativement la confiance parfois fragile qu’ils ont, etc. Pour finir, l’équipe du Salon de l’Internet est plutôt satisfaite de cette première édition, tout en ayant conscience des points d’amélioration à développer pour l’année prochaine. Elle y travaille déjà ! Augmenter significativement la communication, tout en offrant au public ce qu’il attend le plus : du très « numérique ». L’édition 2009 est une très bonne base pour que le Salon de l’Internet prenne son envol l’année prochaine, pour le plus grand bénéfice de tous.

2. Quels sont les aspects que vous souhaitez améliorer notamment pour que le Salon de l’internet devienne chaque année un événement incontournable ?

Comme évoqué précédemment, nous allons tenter de répondre le plus favorablement possible aux attentes des visiteurs. Au-delà de l’aspect high tech déjà abordé et qui est un secteur très vaste (images, sons, produits informatiques, et Internet des objets) nous souhaitons organiser des événements forts au sein du salon, voire y intégrer des événements déjà existants. Axés en particulier sur les produits High Tech, tant réclamés par le public, ces événements se doivent d’être très innovants, comme un concours national de débit en fibre optique par exemple. L’édition 2009 s’est déjà présentée comme l’événement incontournable pour certains professionnels du e-commerce et e-service, au bénéfice des visiteurs en recherche de nouveaux sites, de nouvelles offres ou plus simplement de confiance. Il faut maintenant que cela se généralise, que les acteurs du web profitent de l’événement pour annoncer la sortie de nouveaux produits, de leurs dernières offres ou autres, à l’image de 2xmoinscher qui a dévoilé son nouveau logo sur le Salon de l’Internet…Enfin, pour être plus original, le Salon de l’Internet va se présenter « physiquement » très en décalage avec l’édition 2009 et les autres salons, pour se découvrir avec un visage plus proche du web et de son dynamisme.

3. Enfin quelles anecdotes souhaitez-vous partager pour son déroulement et quels messages souhaitez-vous transmettre aux internautes ?

Il y a au moins une anecdote par exposant, ce serait un peu long de toutes les énumérer ou injuste d’en citer une parmi toutes. Cependant, chaque animation mise en place a suscité la curiosité des visiteurs : bravo à ces premiers exposants qui ont franchi le cap car ce n’était pas facile de sortir de la Toile… Un message à faire passer ? Le Salon de l’Internet était une première et donc une esquisse. Nous en tirons chaque jour les enseignements pour donner le meilleur l’année prochaine et répondre fortement aux attentes des visiteurs et des participants. Rendez-vous donc l’année prochaine !

21 avril 2009

Antoine Zehner est co-fondateur et organisateur du Salon de l’internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *