«

»

Sep 01

Interviews

Quelques interviews

Questions à André Santini pour Le journal des Grandes Ecoles, Octobre 2006

Pourquoi avoir accepté de préfacer le livre de David Fayon « Clés pour Internet » ?

J’ai accepté de préfacer le livre de David Fayon parce qu’il répond aux principales questions que nous nous posons sur l’incroyable développement de l’Internet. Comment un phénomène tel que celui-ci a-t-il pu, en quelques années, bouleverser notre vie quotidienne ? Comment fonctionne-t-il ? Quelles sont les astuces qui nous permettent de l’utiliser encore mieux ? Quels sont ses impacts sur notre manière de consommer, de communiquer, d’agir ?

Quelle est votre vision du développement accéléré d’Internet ?

Plus d’un milliard de personnes sont connectés à travers le monde et contribuent à profondément transformer nos sociétés. Et ce n’est que le début d’une nouvelle société qui pourrait nous apporter plus de connaissances, plus de dialogues et, finalement, un meilleur bien-être. Je crois utile d’accompagner cette transformation, afin d’éviter que personne n’en soit exclu et je crois nécessaire une véritable prise de conscience des acteurs publics et privés sur les enjeux de cette société de l’information.

Comment concevez-vous le rôle d’Internet vis-à-vis des Grandes Ecoles ?

Là aussi, il s’agit d’un bouleversement inimaginable il y a encore une vingtaine d’années. Les Grandes Ecoles sont aujourd’hui en compétition avec toutes celles qui, dans le monde, forment les élites de demain. L’Internet y joue donc un rôle essentiel pour comprendre, apprendre et, finalement, pour savoir.

XD.

David Fayon, passe-partout du web [Le journal des Grandes Ecoles, Octobre 2006]

Pour ce brillant ingénieur (Télécom Paris, IAE de Paris, ENSPTT), Internet est plus qu’un outil de travail, un média émergent ou une prouesse technologique : c’est une obsession lancinante depuis bientôt 7 ans. Synthèse de ses nombreuses réflexions sur un sujet devenu une évidence pour nombre d’entre nous, « Clés pour Internet » explore les grands débats qui anime l’histoire et le futur de la toile, mais donne également des conseils pour optimiser son utilisation du web, car un e-utilisateur averti en vaut au moins deux !

En 1989, alors qu’une majorité de français peinait à démarrer un ordinateur, David Fayon envoyait son premier mél. Un goût pour les NTIC qui ne l’a jamais quitté, comme en atteste sa très minutieuse veille des problématiques liées « à la 4ème révolution, celle des services ». Car le quidam s’habitue trop souvent au progrès sans l’assimiler, il nous semblerait presque acquis que le jeune Internet a toujours existé : « tout va plus vite dans le processus de maturation du média : commerce électronique où après un clic l’internaute souhaite être livré rapidement, diffusion à un large public permettant de partager ou de trouver plus facilement des informations pointues. On en viendrait presque à oublier comment on faisait avant mais dès qu’il y a une panne, les gens sont pris de panique ! ».

Pour ne pas tomber dans ces travers amnésiques, le livre retrace l’histoire d’Internet avec une vision prospective particulièrement intéressante sur ce qu’Internet est en passe de modifier dans le monde. Émergence de la démocratie participative, média où le consommateur est également acteur avec par exemple le phénomène des blogs, montée en puissance de la langue chinoise, mais persistance de l’hégémonie américaine (grâce à l’ICANN qui délivre les fameuses adresses IP). Mais un des grands chantiers reste la réduction de la fracture numérique : Internet s’étend partout, mais les milieux aisés y ont encore plus vite accès. « Il faut que l’État ait une politique volontariste, au niveau de la recherche et surtout de l’Éducation nationale, en faveur de la démocratisation d’Internet. Le B2I et le C2I sont de bonnes premières mesures, mais il faut poursuivre dans cette voie… sans négliger les fondements de notre culture. Internet n’est pas d’essence substitutive mais bien agrégative aux autres connaissances, cela ne doit être altéré sous aucun prétexte ! ».

En somme, et cet ouvrage en est une, « Clés pour Internet » propose de décloisonner le nouvel outil mondial du seul savoir des informaticiens pour mettre au profit de tous les possibilités inouïes du web. « Demain, nous vivrons de nouvelles évolutions avec la convergence du GPS et de l’UMTS, nous gagnerons en instantanéité avec le web collaboratif, nous rentrerons dans une logique d’intelligence collective ». Autant de raisons qui devraient pousser les étudiants de Grandes Écoles, déjà férus en la matière, à se procurer un livre leur conférant tous les repères et les informations nécessaires au bon usage d’Internet.

Vincent Edin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Captcha *